Agrandir la maison : ce qu’il faut savoir pour ajouter un étage supplémentaire

L’ajout d’un étage de plus permet de doubler la surface habitable, sans occuper davantage de terrain constructible. Cette option consiste à ôter le toit pour ériger le niveau complémentaire et ensuite recouvrir le bâtiment. Plus facile à dire qu’à réaliser, cette surélévation est envisageable pour de nombreuses propriétés de plain-pied. Il y a quelques notions essentielles à retenir.

Le nouvel étage de la maison passe par différentes étapes

La première étape d’une surélévation est purement administrative. Cette construction se fera uniquement lorsque les autorités donnent leur aval. Il faudra formuler une demande auprès de la commune. La municipalité étudie les plans accompagnés d’un devis rénovation sans engagement. Les techniciens veillent au respect des normes en vigueur. Le projet est analysé de différents angles. Il faut notamment se conformer aux règles d’urbanisme. Les croquis réalisés par un architecte ne rencontrent pas de difficulté en particulier à passer cette phase d’approbation. D’ailleurs, le propriétaire doit faire appel à cet expert puisqu’il double la surface habitable du logement. Lorsque le projet est validé, les travaux peuvent commencer. La tâche consiste à enlever la toiture. Les artisans couvreurs s’attellent à ce que les tuiles restent en bon état pour une réutilisation ultérieure. Il en est de même pour la tôle galvanisée ou l’ardoise. La prochaine étape revient à bâtir les murs porteurs et les cloisons. Les piliers en béton sont inévitables pour une solidité optimale. Cependant, d’autres matériaux de construction beaucoup plus nobles peuvent être envisagés. Dans tous les cas, il est important de recouvrir aussitôt les quatre côtés érigés. Souvent en métal ou en bois, les charpentes maintiennent la structure. Elles donnent la forme à la toiture. Après les gros œuvres, le chantier se poursuit avec les différentes tâches de finition.

Les travaux requièrent tout un investissement et respectent des normes

Le permis de construire est obligatoire pour ajouter un étage à une maison. Cette autorisation émanant de la municipalité s’applique à partir de 20 min 2 s de surface habitable supplémentaire. Elle s’obtient contre le paiement d’un droit calculé selon divers paramètres. Les techniciens de la mairie viennent généralement faire une descente pour confirmer la faisabilité du projet. Normalement, l’entreprise sollicitée inclut les dépenses administratives dans leur estimation des coûts. Pour ceux qui veulent juste surélever la toiture pour rendre les combles plus habitables, quelques restrictions s’imposent. Il faut notamment que la hauteur de plafond atteigne 2 m. En dessous de cette taille, la surface n’est pas comptabilisée. La règle d’urbanisme demeure de rigueur en ce qui concerne l’apparence de la maison. Le changement doit respecter l’environnement existant. L’extension verticale demande tout un budget, mais reste raisonnable comparée à un nouveau logement. À surface égale, son coût est plus abordable que celui d’un bâtiment plain-pied équivalent. Les spécialistes avancent un prix de revient moyen de 2000 à 4000 euros par m2. Ce tarif varie en fonction de la nature des travaux. Pour en avoir le cœur net, il vaut mieux demander un devis rénovation sans engagement. Cette évaluation reste totalement gratuite, même si elle peut servir pour obtenir un permis de construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *